Conditions de ventes

Tous les chiots que vous verrez sur ces pages sont bien entendu nés chez nous et issu de reproducteurs pomsky sélectionnés avec soin. Comme je le dis souvent, pour avoir des chiots sains et bien dans leurs pattounes, il est indispensable qu’ils aient des parents en excellente santé, testés, et avec un tempérament irréprochable de chiens de compagnies avant tout.

Nos chiots sont élevés avec nous dans un cadre familial. Nous nous faisons plus qu’une joie de les manipuler, câliner et bisouiller quotidiennement. Ils ont ainsi l’habitude et apprécient le contact avec les enfants, ma fille passant beaucoup de temps avec eux. Ils connaissent les bruits courants de la maison et savent passer du temps avec nous, simplement dans notre salon ou sur la terrasse, en notre compagnie. Nos chiots ont également vu des chats qui n’ont pas peur d’eux. Ca n’empêchera pas une période d’adaptation dans leur nouvelle famille si il y a des copains félins, mais le travail sera facilité. Même si l’âge minimum légal pour faire partir un chiot de l’élevage est de 8 semaines, je garde généralement mes petits trésors jusqu’à l’âge de 10 semaines. Ce temps est à mon sens nécessaire à une bonne éducation de la part de leur maman, mais c’est aussi pendant cette période que nous amorçons une bonne partie du travail futur comme les trajets en voiture, la marche en laisse, les bases de la propreté etc… Les chiots sont également en contact avec plusieurs de nos chiens adultes afin qu’ils apprennent à communiquer correctement avec leurs congénères.

Vers l’âge de 8 semaines, nos chiots reçoivent une première injection du vaccin CHPPiL4 en même temps que leur identification par puce électronique. Si leur future famille est amené à voyager à l’étranger avec eux, nous leur faisons faire un passeport international à ce moment là. Côté vermifuge, les petits reçoivent un traitement toutes les 2 semaines jusqu’à leur départ.

C’est vers l’âge de 9 semaines que nos chiots sont stérilisés, si ils partent dans leur famille pour être des loulous de compagnie. Le choix de la stérilisation précoce a été mûrement réfléchie et est en accord avec notre vétérinaire, qui la pratique depuis de nombreuses années (principalement sur les bergers australiens, race pour laquelle cette pratique est très courante ). Voici les raisons pour lesquelles je fais faire stériliser mes chiots avant leur départ dans leurs familles :
– Le pomsky est une race en création et si nous souhaitons un jour qu’elle soit reconnue en France, il faut impérativement contrôler sa production et faire une sélection dans le même sens, pour pouvoir fixer un réel standard. Je ne suis pas du tout contre confier certains de mes bébés dans de petits élevages, mais uniquement chez des éleveurs installés, avec de l’expérience, qui m’exposent clairement et honnêtement leurs intentions et ayant un vrai objectif de sélection dans l’intérêt de la race.
– Il n’y a pas de contre-indications à la stérilisation précoce sur les races petites à moyennes, contrairement aux races de plus de 20 kg adulte où certaines fragilités ligamentaires ont été observées. Bien entendu, si les testicules ne sont pas encore en place, on reportera l’opération pour ne pas faire une chirurgie trop invasive sur un chiot. De même, pour les petites femelles ayant une morphologie particulière ( vulve encapuchonnée par exemple ), la stérilisation ne sera proposée qu’après les premières chaleurs pour ne pas favoriser les infections urinaires.
– Un chiot se remet beaucoup plus vite et facilement d’une petite chirurgie qu’un jeune adulte. Je suis toujours épatée qu’en déposant mes petits à 9h à la clinique vétérinaire, je puisse les récupérer avant midi, bien réveillés et en pleine forme, prêts à profiter d’une après-midi de jeux à la maison. En effet, le protocole anesthésique est un peu différent que chez un adulte et elle est principalement gazeuse, pour faciliter le réveil et la récupération. De plus, la chirurgie est plus courte et facilité par le jeunes tissus et l’absence de graisse sous cutanée.
– Quand je vois le stress que j’ai en déposant mes petits trésors à la clinique, avec leur petit doudou, et demandant encore une fois aux ASV de m’appeler dès que c’est fini pour me rassurer, je me dis que c’est peut-être pas plus mal de ne pas vous faire vivre ça avec votre loulou ! Je connais mon vétérinaire et j’ai totale confiance en lui, et j’ai l’habitude de ce genre d’intervention sur mes chiens. C’est forcément un peu moins difficile pour moi.
– Le coût d’une castration est d’environ 250€ pour un mâle, 400€ pour une femelle. Je prends ces frais à ma charge, vous n’aurez donc pas à prévoir de budget supplémentaire pour cela !

Je suis très attachée aux chiots nés à la maison et c’est une évidence pour moi d’assurer le suivi à vie de mes petits, d’accompagner et de conseiller leurs familles. En cas de besoin, je serai toujours joignable pour aider ou pour rassurer. En contre parti, ça sera un immense plaisir de recevoir quelques photos et nouvelles de temps en temps !
Enfin, n’oubliez pas qu’accueillir un petit pomsky, c’est avoir un nouveau petit membre de la famille pour les 15 années à venir. Cela doit donc être un acte mûrement réfléchi !